fbpx
Support & Downloads

Quisque actraqum nunc no dolor sit ametaugue dolor. Lorem ipsum dolor sit amet, consyect etur adipiscing elit.

s f

Contact Info
198 West 21th Street, Suite 721
New York, NY 10010
youremail@yourdomain.com
+88 (0) 101 0000 000

#Anti2010 : Le harcèlement scolaire 2.0 contre les 2010

Le harcèlement scolaire 2.0

Une fois de plus l’usage irresponsable du numérique est source de malheur. Provoqués par des triches prétendument faites par les 2010 lors du jeu Fortnite et par Pink Ly qui chante notamment “On est les Queens de 2010” une campagne de haine et de cyber harcèlement scolaire est lancée sur TikTok sous les hashtags #Anti2010 par les ados nés après 2010.

A la rentrée scolaire, cette haine se poursuit dans les cours de récré pour harceler et menacer de mort les nouveaux élèves de 6ème à cause de leur date de naissance.  

KinDeal ne peut pas rester silencieuse face à la détérioration du bien être numérique des jeunes et lance un appel à la vigilance aux parents d’enfants nés après 2010 afin de traiter le mal à la racine.  

Pour prévenir ces formes de bizutage, notre approche repose sur les principes de l’éducation positive.  

 

Comment ça marche ?

En voici nos sept conseils AUX PARENTS : 

Être attentif 

Pour rester vigilent et alerté de l’harcèlement, il est primordial de suivre ce qui se passe dans le milieu scolaire notamment en suivant l’actualité et suivre les pages d’associations scolaires comme l’Association des Parents d’Elèves Adhérents (FCPE).  

De cette manière, vous pouvez être informés de ce qui se passe réellement au collège voire sur les réseaux sociaux et capable d’intervenir au bon moment.  

 

Dialoguer  

Lors d’un harcèlement scolaire, dialoguez avec votre enfant sans le juger et gardez l’ouverture d’esprit pour discuter calmement de toutes sortes de sujets.  

Vous gagnerez ainsi sa confiance et vous pourrez par la suite le conseiller en douceur.

Attention à la manipulation ! Votre enfant est intelligent, il finira par s’en apercevoir et perdra la confiance en vous.

La sincérité et la douceur sont la clé. 

 

Expliquer  

Il est primordial d’encadrer l’usage des réseaux sociaux et internet en général à travers le dialogue.  

Les jeunes de nos jours sont nés avec un téléphone à la main et n’ont jamais connu la vie sans internet. C’est la raison pour laquelle, vous êtes appelés à fournir davantage d’effort pour leur apprendre à séparer la vie virtuelle de la vie réelle. 

 

Développer l’empathie  

Développer l’empathie chez votre ado, l’aidera à être plus conscient et responsable de ses propos et actes.

Plus tôt l’enfant apprend à être empathique, mieux c’est. Pour ce faire :  

  • Encourager, féliciter, remercier votre ado pour développer son estime de soi.  
  • Ecouter sans juger, communiquer et échanger avec lui pour l’encourager à exprimer ses sentiments sans peur.  
  • Inviter votre ado à se mettre à la place des autres, il comprendra que chacun a des sentiments différents.  
    En conséquence, il sera plus sensible à ce qu’il dit ou fait.  
  • Félicitez-le lorsqu’il témoigne de générosité envers autrui.

En conséquence, il sera plus sensible à développer un comportement sain et responsable.  

Sensibiliser 

Sensibilisez votre ado qu’il n’est pas exclu que le cyber harcèlement scolaire peut mener à des poursuites pénales.  

Dîtes-lui clairement qu’en cas d’infraction il sera considéré par la loi comme un délinquant. En conséquence, il sera plus sensible à préserver son image.   

Nous dressons, ci-dessous, une liste non exhaustive des poursuites pénales que le mineur pourrait encourir auprès du juge de l’enfance. Rappelons que les sanctions sont applicables au cas par cas et varient selon les faits, la personnalité du mineur et de son âge.  

 

De 10 à 12 ans, le mineur peut encourir les poursuites suivantes :  

  • Un avertissement judiciaire couvrant deux types de mesures : « Avertissement solennel » pour ne pas recommencer la réprimande et « Admonestation » pour être remis à ses parents ou à son tuteur.  
  • Des mesures de liberté surveillée. 
  • L’interdiction jusqu’à 1 an de paraître dans certains lieux ou fréquenter certaines personnes.  
  • Des mesures de réparation de dommage.  

 

De 13 à 15 ans, les mesures et sanctions applicables aux moins de 13 ans demeurent, avec éventuellement les poursuites suivantes :  

  • Un placement en centre éducatif clos  
  • Une amende de 7 500 € maximum 
  • Une peine de prison  

 Source : Code de la justice pénale des mineurs (Articles L111-1 à L113-8) 

 

Suivre 

Le suivi de l’enfant se fait également auprès de l’établissement scolaire.  

Son comportement et son attitude envers ses camarades sont aussi importants que ses notes. 

Soyez transparent, Informez votre enfant du suivi que vous faites auprès de ses enseignants et des responsables du collège et faites-lui un feedback constructif. 

  

Se faire coacher  

Si vous avez besoin d’un conseil personnalisé, n’hésitez pas de vous faire aider par un Coach Parental. Il pourra vous aider à retrouver la bonne voie vers l’éducation positive.  

 

Pour rester informé des bonnes pratiques, visitez notre parcours de sensibilisation sur nos réseaux sociaux.